MENU
[vide]
Rechercher
Gamme de prix:
L'EXPO du BLOG

Les tags de la VILLA PEDRERES

Cette première publication aborde le sujet de l’ART EPHEMERE et plus particulièrement des graffitis.
Souvent réalisés dans la hâte et l’inconfort par des artistes en manque d’espace et débordant d’imagination, ces manifestations d’art, révélatrices d’incroyables talents, ne nous laissent jamais indifférents quand on les croise dans les endroits les plus inattendus. Méritent-ils pour autant une attention particulière ? Pour tenter de différer un peu l’oubli de ces expressions artistiques uniques, faut-il les mémoriser (par la photographie notamment), ou au contraire les accepter, dans toute leur éphémerité, pour ce quelles sont : des témoins passagers d’une culture qui passe et disparait inéluctablement avec le temps ...

Villa catalane de la Escala
Nous consacrerons une première partie à une villa, perdue en pleine nature catalane, non loin de la petite ville cotière de la Escala (Cala Montgo). Située le long du Cami de les perdreres, cette villa, utilisée sous le franquisme par les militaires, est aujourd’hui laissé à l’abandon, en pleine garrigue. Ces bâtiments ont été choisi, jusqu’à la fin des années 2000, par des graffeurs talentueux qui ont redécorés les lieux pendant de nombreuses séances ...

























Commentaires [2]

• Lisa de BETHUNES - FRANCE METROPOLITAINE, 07/01/2019 10h11
Je trouve ces dessins très intéressants et il est important que tous les talents s’expriment ... maintenant, les photographier ou pas n’est pas le problème. Les artistes qui choisissent de s’exprimer de cette façon ne maitrisent plus la destinée de leur œuvre puisqu’ils en ont en quelque sorte fait cadeau au public qui les regarde. Très belle initiative, à renouveler ...

• Xavier de AMIENS - FRANCE METROPOLITAINE, 04/01/2019 13h15
Belle initiative !!
Personnellement, je ne crois pas qu’on doive "enfermer" dans un musée tous ces tags. Ils ont été faits dans des conditions précaires pour un temps limité. Pour autant, ces dessins peuvent être bien divertissants et je pense aux kilomètres de murs ternes et lézardés de nos villes qui seraient assez tristes sans ces petits clins d’œil inattendus !!!

Ajouter un commentaire

Pour commenter cet article, connectez-vous à votre compte.
Si vous n'avez pas de compte, créez en un maintenant.